Sébastian Jacot répond à la Boîte à Questions

vendredi 14 octobre 2016 - La Boîte à Questions

baq sebastian jacot

Sébastian Jacot se livre en répondant aux questions de la Boîte à Questions et vous donne rendez-vous à la Convention 2016 !

1 > Quel est votre compositeur préféré ?
Celui que je découvre à l’ instant

2 > Quelle œuvre emporteriez-vous sur une île déserte ?
Probablement une oeuvre de Carl-Antonin-Gustav-Emmahlerwebern Telebach

3 > Quelle profession auriez-vous voulu exercer si vous n’étiez pas musicien ?
Biologiste explorateur et pilote de course mécanicien.

4 > Quel est votre livre de chevet ?
Mon agenda ou une bd de Gaston Lagaffe

5 > Quel est votre plat préféré ?
Celui que je me suis pris en glissant du plongeoir des 10m et la cuisine de ma maman

6 > Quel est votre rituel avant de monter sur scène ?
Verifier que j’ai des chaussettes noires, que ma fermeture éclair est bien remontée que je n’ai pas besoin d’aller aux toilettes et en général y aller et oublier de refermer ma fermeture éclair.

7 > Quel objet porte-bonheur emportez-vous partout avec vous ?
Je n’ai pas vraiment d’objet porte bonheur, mais une chose que j’ai toujours sur moi c’est ma montre, depuis 10 ans elle est toujours autour de mon poignet.

8 > Avez-vous un secret pour vaincre le trac avant de monter sur scène ?
Je ne veux pas le vaincre je veux l’apprivoiser…le trac m’aide à me concentrer. Si j’ai décidé comment je vais monter sur scène, où je vais poser mes partitions, si je salue avant de poser les partitions ou après, si je rentre devant ou derrière mon accompagnateur/rice alors ma tête est trop occupée à penser pour ressentir du trac. Une fois que je suis sur scène tout se déroule ensuite dans l’ordre prévu et logique, d’abord la première respiration qui doit être en accord avec le caractère de la pièce auquel j’aurai naturellement déjà pensé, et la première note, puis la deuxième avec en tête l’idée de la première phrase…et ensuite seulement des idées, des caractères que je veux donner, des goûts des couleurs des sensations que je vais rechercher tout du long de la pièce et des endroits clés comme des respirations importantes dont je sais que j’aurai besoin pour coller à mes idées musicales.
Je ne pense pas (trop) à mes doigts ou à des notes, ça je l’ai déjà fait lorsque j’ai travaillé lentement à la maison pour décortiquer les passages qui vont trop vite pour mon cerveau humain..une fois décortiqués, j’attribue à ces passages des images et des sensations corporelles, ainsi lorsque je joue en concert je ne demande pas à mon cerveau de penser à 32 notes en 1 seconde, mais simplement à 1 geste 1 sensation ou 1 image.
Comme ça, avant de monter sur scène je n’ai pas besoin d’avoir peur de me planter ici ou là parce qu’il y a trop de notes auxquelles penser. Je dois juste penser à la première idée qui me mènera à la deuxième et ainsi de suite…imotep

9 > Où peut-on vous rencontrer si vous n’êtes pas sur scène ?
Devant mon ordinateur en train de répondre à des questionnaires, remplir des demandes de visas et des formulaires A1, torturer mon agenda et celui des collègues, payer les amendes de parking et préparer les partitions pour le concert du lendemain en écoutant l’opéra que je vais déchiffrer ce soir au concert ou au volant de mon petit bolide en retard pour une répétition!

10 > Votre film préféré ?
Laurel et Hardy au Far West, non Le Petit Monde de Don Camillo, en fait non Django unchained, ou La Grande Vadrouille, ou peut-être Kung Fu Panda les Moi Moche et Méchant et Zootopia!! La Couleur des Sentiments. Astérix et Obélix.. j’en sais rien y’en a trop!

11 > Une devise ?
Finis ce que tu commences.

12 > Quel compositeur auriez-vous aimé rencontrer ?
Il y en a tellement que je pourrais baffer de ne pas avoir écrit pour la flûte..
Sinon Mozart pour savoir s’il rigole vraiment comme dans le film et Mahler et Bach, les trois ensembles.

13 > Sur quelle flûte jouez-vous ?
Une « Haynes » en ébène jamaïcain avec une tête Braun et une Parmenon Auréis 14k avec une tête Lafin ratée.

14 > Quel conseil donneriez-vous à un jeune flûtiste pour réussir dans ce métier ?
Oublie ta peur et prépare toi à souffrir euh souffler je veux dire..
Apprends à aimer d’autres choses que la flûte. La curiosité et l’intérêt pour tout ce qui nous entoure nous rend plus riches et complets et nous permet de donner plus de sens et de profondeur à notre musique. Prends goût au travail et apprends toujours quelque chose de tes erreurs. Tu en feras toute ta vie ça fait partie du jeu.

15 > Votre meilleur souvenir d’artiste ?
En 2012, Scardanelli Zyklus de Heinz Holliger dirigé par Heinz Holliger avec Felix Renggli et le Latvian Radio Choir à la Kollegienkirche de Salzburg.. Une pièce irréelle accompagnée de coups de tonnerres magistraux (grosse tempête dehors) sur les points forts de la partition.. ça tremblait de partout, ça faisait peur c’était magique.

16 > Votre couleur préférée ?
Quand j’étais petit c’était le jaune

17 > Votre artiste actuel préféré ?
Cory Henry

18 > Quel CD pourriez-vous laisser tourner en boucle dans votre chaine hifi ?
Un CD vierge (j’ai besoin de tranquillité)

19 > Votre passe-temps préféré ?
J’ai pas du « passer le temps » depuis des années, mais quelque chose que je prolonge souvent c’est manger..et dormir. Sinon comme perd-temps j’ai Youtube et Facebook..et si par passe-temps vous voulez dire passions, alors le cirque l’escrime, l’équitation, le patinage artistique, le badminton, le bmx, la moto, le pilotage automobile, l’escalade, et la musique de chambre avec ma famille, sont des passe-temps. J’ai aussi construit un petit studio d’enregistrement, j’adore la photo depuis tout petit et je cuisine avec beaucoup de plaisir!

Venez nombreux! Vous verrez, vous ne serez pas déçus! Sauf si vous espérez pouvoir bronzer.
A très bientôt!

– Sébastian Jacot